La candidature d’Abdoulaye Wade est-elle constitutionnelle ?

D’imminents juristes, avocats et universitaires, invités par le camps présidentiel à un séminaire, ont estimé qu’une nouvelle candidature d’Abdoulaye Wade était tout à fait envisageable d’un point de vue juridique : « Cette recevabilité est évidente », a estimé Michel de Guillenchmidt, tandis que pour Charles Zorgbibe, « à la lecture des textes il y a une sorte d’évidence » rapporte RFI. L’ensemble des participants partageaient ces remarques, à l’exception d’un professeur sénégalais agrégé de droit public, Seydou Madani Sy. Les invités ont cependant précisé que les déclarations d’Abdoulaye Wade en 2007 disant que c’était son dernier mandat n’avaient pas de valeur juridique. Les promesses n’engagent que ceux qui les croient. Abdoulaye Wade, qui a aujourd’hui 85 ans, a été élu président pour la première fois en 2000 pour un mandat de sept ans, puis il a été réélu en 2007 pour cinq ans après une modification de la Constitution fixant la norme d’un quinquennat renouvelable une fois seulement.