L’entraîneur des athlètes Kenyans « mal logés » condamné à 3 mois de prison

Le tribunal correctionnel de Strasbourg a condamné Jean Conrath à trois mois de prison et 8 000 euros d’amende, mercredi 15 mars, pour avoir hébergé 15 athlètes kenyans « dans des conditions contraires à la dignité humaine », rapporte Le Monde. Le procureur a souligné que l’ancien athlète devenu manager, qui a interjeté appel, n’était pas « un naïf maladroit et débordé, mais l’auteur d’un procédé organisé » auquel la municipalité de Vendenheim a mis fin.