L’enquête sur les « mallettes africaines » classées sans suite

L’enquête à propos des accusations portées par Robert Bourgi sur la remise de fonds africains occultes à Jacques Chirac et Dominique de Villepin a été classée sans suite, a déclaré ce mercredi le parquet de Paris. Dans une interview au Journal du Dimanche le 11 septembre, l’avocat avait affirmé avoir transporté à plusieurs reprises des mallettes en provenance de chefs d’Etats africains, pour un montant de quelque 20 millions de dollars, pour les remettre à MM. Chirac et Villepin.