L’Egypte rétrocède deux îlots à l’Arabie Saoudite

La première visite officielle en Egypte du roi Salman d’Arabie saoudite, du 7 au 11 avril, commence à révéler ses secrets. Les milliards d’investissements annoncés par Riyad et la promesse d’un pont reliant les deux pays semblent avoir une explication. Les deux petites îles inhabitées du golfe d’Aqaba, en mer Rouge, vont être rétrocédées à l’Arabie Saoudite. L’annonce a été faite en catimini, le 9 avril au soir, d’un accord reconnaissant la souveraineté de l’Arabie Saoudite sur les îles de Tiran et Sanafir. Ces deux îlots, situés à la pointe sud de la péninsule du Sinaï, historiquement saoudiens mais placés sous la protection de l’Egypte en 1950, sont donc rétrocédés. Ce qui a soulevé une vague d’indignation en Egypte.