L’Australie ferme la porte aux réfugiés africains

Le gouvernement australien va cesser d’accueillir des réfugiés africains, notamment soudanais, au profit de réfugiés irakiens et birmans, en raison de la difficulté supposée des premiers à s’intégrer au pays. Le ministre de l’Immigration Kevin Andrews rejette les accusations de racisme prononcées à son encontre et assure, dans le quotidien The Australian, que l’intégration des jeunes réfugiés soudanais, âgés en moyenne d’une vingtaine d’années et bénéficiant d’un niveau d’éducation bas, nécessite d’importants moyens que son gouvernement va mettre en place.