L’armée sud-africaine appelée en renfort pour contenir les débordements xénophobes

Le président Thabo Mbeki a décidé mercredi de faire appel à l’armée pour enrayer la vague de violence contre les étrangers que connaît l’Afrique du Sud depuis le 11 mai. Ces attaques xénophobes ont déjà fait au moins 42 victimes et plus de 16 000 déplacés à Johannesbourg, la plus grande ville sud-africaine.