L’Allemagne durcit les conditions d’asile pour les Marocains, Algériens et Tunisiens

En Allemagne, l’immigration se durcit pour les ressortissants algériens, marocains et tunisiens, les députés allemands ayant adopté des mesures restrictives en termes d’accès au droit d’asile.

L’immigration se durcit, en Allemagne, pour les ressortissants algériens, marocains et tunisiens. La raison, les députés allemands ont adopté des mesures restrictives en termes d’accès au droit d’asile.

Ces dispositions, très critiquées par l’opposition de gauche et les associations d’aide aux réfugiés, ont été votées à une large majorité (429 voix pour, 147 contre et 4 abstentions). Néanmoins une trentaine de députés SPD sur 193 ont voté contre, alors qu’ils sont membres de la coalition socio-démocrates/conservateurs de la chancelière Angela Merkel.

Selon France Info, trois pays du Maghreb, notamment l’Algérie, le Maroc et la Tunisie, vont être ajoutés à la liste des « pays d’origine sûre », selon la disposition de la Convention de Genève et de la Commission européenne. Il s’agit donc des pays régis par un système démocratique et où il n’y a ni persécution, ni torture, ni traitement ou punition inhumaine, ni dégradantes, ni menaces de violence et qui ne sont pas le théâtre de conflits armés.

France Info précise que dans ces conditions, « il sera désormais quasi-impossible pour un Maghrébin d’obtenir des papiers ».