L’Algérie renforce sa police

Malgré une crise financière due à la chute vertigineuse des prix du pétrole, l’Algérie a décidé de lancer une nouvelle campagne de recrutement au sein de la Police nationale.

En Algérie, les ressources financières de l’Etat s’effondrent, en raison d’une crise financière directement liée de la chute vertigineuse des prix du pétrole. Malgré cette situation chaotique, les autorités algériennes ont décidé de lancer une nouvelle campagne de recrutement au sein de la Police nationale, indique Tout Sur l’Algérie.

Le site précise que la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) algérienne vient d’annoncer qu’elle va recruter des jeunes policiers au cours de cette année 2016, ajoutant que le nombre exact de policiers à recruter n’a pas été encore communiqué. Citant un communiqué de la DGSN, TSA précise que les candidats qui veulent rejoindre les rangs de la Police doivent être âgés d’au moins 19 ans. Leur âge ne devant pas dépasser les 23 ans.

En outre, pour prétendre rejoindre la police, il n’est pas nécessaire d’être bachelier. Il suffit d’avoir atteint la terminale, la troisième année secondaire, pour pouvoir s’inscrire à ce concours de recrutement, précise le site algérien. Par contre, la DGSN exige un casier judiciaire vierge et un justificatif de la situation régulière vis-à-vis du service national.

Officiellement, l’Algérie compte plus de 209 000 policiers, et la DGSN a recruté massivement ces dernières années, pour une population avoisinant les 40 millions d’habitants.