L’Algérie redoute la prolifération des productions d’opium et de cannabis

L’Algérie s’inquiète de la découverte ces derniers mois de plusieurs champs de pavot et de cannabis dans le département d’Adrar, une région presque aussi vaste que la France et grande comme 14 fois la Belgique, frontalière du Maroc, de la Mauritanie et du Mali, indique Jeune Afrique. Les autorités algériennes craignent la généralisation de la productions de drogue, à l’image du modèle marocain.