L’Algérie demande la fin de l’intervention en Libye

Le chef de la diplomatie algérienne, Mourad Medelci, a appelé à la « cessation immédiate des hostilités et de l’intervention étrangère en Libye », la jugeant « disproportionnée » et sans rapport avec le mandat donné par l’ONU. Son homologue russe, Serguei Lavrov, avec qui il était en réunion, a déclaré que la Russie partageait ce point de vue.