L’Algérie condamne « avec force » l’attentat de Nice

L’attentat perpétré à Nice par le chauffeur d’un camion et qui a fait 84 morts a été condamné par les autorités algériennes.

L’Algérie a condamné, ce vendredi, l’attaque terroriste perpétrée jeudi soir à Nice, faisant 84 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangère a indiqué que « l’Algérie condamne avec force l’attaque terroriste perpétrée la nuit du 14 juillet dans la ville de Nice et exprime sa compassion et sa solidarité à la France, au peuple français et aux familles des victimes ».

« Le terrorisme lâche et aveugle qui a, à nouveau, sévi en France et qui continue de frapper dans de nombreuses régions à travers le monde, a atteint des niveaux de barbarie et de cruauté qu’aucune raison ne peut assimiler car attentant à toutes les valeurs, à toutes les croyances et à tous les préceptes religieux et moraux », ajoute le communiqué repris par TSA.

Le site indique que le ministre a poursuivi que « l’Algérie qui a subi les affres du terrorisme et qui a réussi à s’en défaire, seule, grâce à la détermination et aux sacrifices de son peuple, continuera à apporter sa contribution aux efforts de la communauté internationale visant à éradiquer ce phénomène et à venir à bout de la menace globale qu’il représente pour la sécurité des peuples et la stabilité et la paix dans le monde ».

L’attentat n’a pour le moment pas été revendiqué. Le chauffeur du camion, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, 31 ans, domicilié à Nice, était un Franco-Tunisien. Une perquisition a eu lieu ce vendredi matin à son domicile. Ses papiers d’identité avaient été retrouvés à l’intérieur du véhicule.