L’Afrique serait en première ligne du réchauffement climatique

Dans un exposé présenté à Pretoria, David King, principal conseiller scientifique du gouvernement britannique, prédit que le réchauffement climatique, s’il n’est pas freiné, va aggraver la sécheresse en Afrique et provoquer des inondations le long de ses côtes. Rapporte Le Monde.