Kenya/Somalie: Premières offensives

L’un des chefs du groupe Shebab a appelé, jeudi, ses cellules installées au Kenya à contre-attaquer. « Les Moudjahidin au Kenya, notamment ceux qui ont été entraînés dans nos camps militaires doivent se battre à l’intérieur du Kenya », a-t-il déclaré devant une foule réunie proche de Mogadiscio. Il y a dix jours, les troupes kenyanes pénétraient sur les terres somaliennes dans le but de neutraliser le groupe islamiste, les accusant des multiples enlèvements au Kenya. La veille des premières offensives somaliennes, Richard Onyonka, le vice-ministre kenyan aux Affaires étrangères a déclaré lors d’une conférence de presse à Nairobi que les combattants islamistes avaient fréquemment pris contact avec le gouvernement kenyan pour ouvrir des négociations. Pour l’instant, l’armée kényane affirme avoir tué neuf shebab. Les shebab eux, ont affirmé avoir tué 15 soldats de l’armée Kenyane.