Kenya : la police accusée d’avoir tuée 500 hommes

La Commission nationale du Kenya sur les droits humains estime que la police a tué, entre juin et octobre, quelque 500 hommes soupçonnés d’appartenir à la secte mungiki, indique le Mail and Guardian. Pratiquement tous ont été abattus d’une balle dans la tête.