Karim Wade parle bien le wolof

Le fils du président sénégalais a été récemment convoqué à l’Assemblée nationale pour tester sa maîtrise du wolof car il est « un candidat potentiel à l’élection présidentielle », a expliqué, samedi, à Paris, Serigne Mbacké Ndiaye, un membre du Parti de la réforme. Ce responsable politique a rappellé que l’on avait reproché à Robert Sagna de ne pas savoir parler wolof durant la dernière campagne électorale, rapporte Walf Fadjri.