J’aime tuer

“Je veux rejoindre une plus importante et une plus forte armée, comme ça je pourrais continuer à tuer des gens et leur arracher la tête ». Plongée dans un univers macabre et violent, le portrait éloquent d’un enfant soldat au Burundi publié dans le Pretoria News fait froid dans le dos. Jonathan Sinburadayihi, 17 ans, combattait depuis 10 ans au sein des rebelles des Forces pour la libération nationale.