IB souhaite du temps pour désarmer

Ibrahim Coulibaly, dit « IB », chef du « commando invisible » s’est dit prêt à déposer les armes lors d’une interview à Associated Press mais à précisé que cela prendrait du temps. Il souhaite aussi que ses miliciens puissent être incorporés dans l’armée ivoirienne. Alassane Ouattara a exigé le désarmement de toutes les milices en Côte d’ivoire, menaçant de les désarmer par la force si besoin. Des combats ont d’ailleurs eut lieu jeudi dernier à Yopougon entre les FRCI (Forces républicaines de Côte d’Ivoire) et le « commando invisible » qui compte environ 5000 hommes.