Hydroxychloroquine et Covid-19 : OMS KO, Trump OK

Le Directeur général de l’OMS, Tedros Ghebreyesus, et le Président américain, Donald Trump

Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a décidé de poursuivre les essais cliniques de l’hydroxychloroquine pour s’assurer ou non de son efficacité contre le Coronavirus, le Président américain, Donald Trump, lui, a « terminé ce traitement en toute sécurité et sans effets secondaires ».

Le 25 mai dernier, l’Organisation Mondiale de la Santé avait décidé de suspendre temporairement les essais clinique liés à l’hydroxychloroquine, après la publication dans la revue médicale The Lancet d’une étude qui indiquait que les malades du Covid-19 hospitalisés et traités avec cette molécule, combinée ou non à des antibiotiques comme l’azithromycine, présentaient un taux de mortalité supérieur en plus d’être à l’origine d’arythmies cardiaques.

Ce mercredi 3 juin 2020, l’organisation onusienne recule et fait un revirement à 180 degrés. L’OMS a en effet annoncé que le recrutement de patients de Covid-19 recevoir de l’hydroxychloroquine va reprendre dans le cadre de l’essai clinique international Solidarity, qu’elle a lancé. Ce, dans le but de comparer l’efficacité de plusieurs traitements contre le Covid-19.

Le Directeur général de l’OMS, Tedros Ghebreyesus, a donc indiqué, lors d’un point presse, que le groupe exécutif de l’essai a donc décidé que celui-ci pouvait reprendre. Ce, à la faveur que le comité de suivi de sécurité des données (DSMB) n’a pas constaté de signal de toxicité significatif parmi les patients recevant de l’hydroxychloroquine.

Pour sa part, le Président américain, Donald Trump, « a terminé ce traitement en toute sécurité et sans effets secondaires (…). Il continue à subir régulièrement des tests Covid-19 et à ce jour tous les résultats ont été négatifs », a indiqué le Dr Sean Conley de la Maison Blanche, dans un communiqué, vantant que Donald Trump, 73 ans, mesure 1,90m, pèse 110 kg et a un rythme cardiaque de 63 pulsations par minute.