Hillary Clinton : la reddition

Hillary Clinton devrait annoncer vendredi son retrait de la course à la Maison Blanche, puis son ralliement samedi à Barack Obama, le prochain candidat démocrate à la présidentielle américaine. L’ex-première dame s’avoue enfin vaincue après une bataille ardue pour l’investiture démocrate où elle a même fait allusion aux menaces d’assassinat qui pesaient sur son rival. « Mon mari n’a pas empoché la nomination en 1992 avant (…) la mi-juin. Et nous nous souvenons tous que Bob Kennedy a été assassiné en juin (1968, ndlr) », déclarait-elle encore fin mai pour justifier sa tenacité dans cette course qu’elle avait alors déjà perdue.