Haïti : Wyclef Jean dit adieu à la présidentielle

Wyclef Jean aura eu beau faire appel, l’autorité électorale n’a pas flanché. Sa candidature à la présidentielle de Haïti a été rejetée mardi de manière irrévocable.

Ses rêves s’envolent. Le rappeur Wyclef Jean ne sera pas président d’Haïti. Sa candidature a été définitivement rejetée. « Il n’y a absolument aucune possibilité pour Wyclef Jean d’être ajouté à la liste des candidats validés pour la prochaine élection présidentielle. C’est donc terminé », a déclaré mardi Samuel Pierre, le juriste du Conseil électoral provisoire (CEP). En vertu de l’article 191 du code électoral haitien, les décisions du tribunal des litiges de l’autorité électorale sont irrévocables. Dimanche, l’ancien membre des Fugees avait annoncé qu’il ferait appel de la décision de la CEP qui l’écartait de la course présidentielle. Une information démentie par cette institution électorale qui dit ne jamais avoir reçu de demande formelle de la part des avocats du chanteur.

Wyclef Jean, le faux Haïtien ?

Selon le CEP, la candidature de Wyclef Jean a été rejetée car il ne vivait pas de façon permanente sur l’île. L’artiste, âgé de 40 ans, a quitté Haïti à l’âge neuf ans pour vivre à New York où il a lancé sa carrière. Il avait néanmoins assuré, dans une interview à la chaîne américaine MSNBC, qu’en comptant les allers-retours vers son pays natal, il avait passé la moitié de sa vie sur l’île. Depuis l’annonce de ce refus, Wyclef Jean avait multiplié les interventions notamment sur son compte Twitter, pour mettre toutes les chances de son côté. Peine perdue.

Lire aussi :

 Haïti : Wyclef Jean ne badine pas avec ses rêves présidentiels

 Elections en Haïti : Wyclef Jean sous pression

 Haïti : Wyclef Jean en route pour la présidence