Haïti : le gouvernement confirme le maintien de la présidentielle à dimanche

Malgré le refus de l’opposition d’y participer, les craintes de violences et les inquiétudes de la communauté internationale, le gouvernement haïtien a confirmé jeudi le maintien de la présidentielle à dimanche pour éviter le risque de plonger le pays « dans le chaos ». « Depuis que j’ai prêté serment en 2011, j’ai toujours dit que j’allais partir le 7 février 2016 », a déclaré le Président Michel Martelly dans un discours à la nation diffusée jeudi soir. « C’est pour cela que nous voulons que la date du 24 janvier soit respectée. Les élections doivent être réalisées et seront réalisées dans l’ordre et la discipline », a assuré le chef de l’Etat. Depuis deux mois, l’opposition dénonce « un coup d’Etat électoral » fomenté, selon elle, par le Président et chanteur Michel Martelly, qui ne peut pas prétendre à un second mandat consécutif en vertu de la Constitution.