Haïti: l’absence de gouvernement inquiète l’Onu

La Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) s’inquiète du rejet pour la deuxième par le Parlement, de la candidature d’un Premier ministre choisi par le président élu, Michel Marthelly. Dans un communiqué publié mercredi, la MINUSTAH déclare avoir pris note du rejet de la candidature de Bernard Gousse, Premier ministre désigné par le Président de la République. La première personnes choisie par le président Marthelly avait connu le même sort. Conséquence, depuis trois mois, Haïti n’a pas de gouvernement. « Cette situation limite la capacité de l’Etat à mettre en œuvre ses programmes, à guider le processus de reconstruction et à faire face à ses responsabilités envers la population »,lit-on dans le communiqué de l’organisme onusien. La MINUSTAH « rappelle respectueusement à tous les acteurs politiques du pays qu’ils ont pour responsabilité de travailler dans l’intérêt supérieur de la Nation. »