Guinée : des heurts entre manifestants et policiers font 2 morts

Au moins deux personnes ont péri ce mardi à Conackry dans des affrontements entre la police et des manifestants de l’opposition, a constaté un journaliste d’Afrik. Les leaders de l’opposition, qui ont appelé leurs partisans à descendre dans la rue, protestent contre la tenue des élections législatives, fixée au 29 décembre par le pouvoir et la Commission électorale nationale indépendante CENI), dont ils réclament « la restructuration ». Selon eux, les législatives auraient dû être organisées dans les six mois qui ont suivi l’investiture du chef d’Etat Alpha Condé, le 21 décembre 2010. Les Forces de l’ordre ont ainsi empêché les protestataires d’atteindre le Stade du 28 septembre où devaient se tenir la manifestation. Un des leaders de l’opposition, Sidya Touré, a jugé « regrettable » l’interdiction de la manifestation. Selon lui, « les forces de l’ordre n’avaient qu’à encadrer la manifestation au lieu de l’empêcher ». « Notre fierté et notre satisfaction, c’est que nous avons réussi à paralyser la ville de Conakry », a-t-il affirmé.