Gabon : l’avortement illégal cause un quart des morts liées à la grossesse

Une étude du ministère de la Santé du Gabon annonce que les avortements illégaux ont causé, en 2001, un quart des morts liées à la grossesse, annonce L’Agence de presse des Nations Unies. Ces décès représentaient cette année-là 110 des 407 complications fatales qui sont survenues chez les femmes enceintes, faisant des avortements clandestins la source principale de mortalité. La plupart des cas relevés concernent des adolescentes.