Gabon : l’Assemblée nationale incendiée

Au Gabon, les résultats donnés par la Commission électorale, qui indiquent que le Président sortant, Ali Bongo, 57 ans, a été réélu pour un deuxième septennat avec 49,80% des suffrages devant son rival Jean Ping (48,23%), 73 ans, ex-cacique du régime du défunt Omar Bongo, le père d’Ali, ont fini de créer la tension. C’est dans ce contexte que l’Assemblée nationale du Gabon a été incendiée, ce mercredi 31 août 2016, par des manifestants. L’écart entre les deux protagonistes représente une différence de 5 594 voix, sur un total de 627 805 électeurs inscrits. Le Président sortant devrait sa réélection à son score écrasant dans son fief, le Haut-Ogooué, où il aurait obtenu 95,46% des suffrages pour un taux de participation excédant les 99%. Un score contesté par l’opposition qui a réclamé un comptage bureau par bureau de vote.