Gabon : investiture d’Ali Bongo sur fond de tension

Ali Bongo Ondimba sera investi à la tête du Gabon pour un second mandat, ce mardi 27 septembre 2016, malgré les manifestations, les recours et les morts.

Quatre jours après la validation de sa réélection par la Cour constitutionnelle, la Présidence a annoncé, ce lundi 26 septembre 2016, que le Président gabonais Ali Bongo Ondimba sera investi pour un second septennat, le mardi 27 septembre 2016.

L’investiture aura lieu au palais présidentiel du bord de mer, précise la Présidence, malgré les manifestations, les recours et les morts. La Cour a validé l’élection d’Ali Bongo, en rejetant la requête de son rival Jean Ping, qui a dénoncé un déni de droit et continue de se proclamer le Président élu.

Ali Bongo a été élu avec 172 990 voix (50,66%) devant Jean Ping (161 287 voix, 47,24%), selon la Cour. De son côté, Jean Ping devait recevoir à son domicile le corps diplomatique, ce lundi 26 septembre 2016, à 18 heures, selon son équipe de campagne qui convie la presse à cette rencontre.

Samedi, Jean Ping a lancé un appel à la communauté internationale, sans préciser ce qu’il en attend, après avoir épuisé tous les recours légaux au Gabon.