Gabon : haro sur la musique jugée obscène

Le Conseil national de la communication du Gabon interdit, depuis vendredi, la diffusion de la musique qu’elle juge obscène dans les médias du pays. Par cette mesure, l’organe, en charge de la régulation de la communication audiovisuelle et cinématographique, vise notamment les artistes Douleur (Cameroun), Awilo (RDCongo), Didier Bilé (Côte d’Ivoire) ou Yves Anicet (Gabon), rapporte Angola Press.