Gabon : deux députés du parti au pouvoir devant le conseil de discipline

Deux députés du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Paulette Oyane Ondo du Woleu et Christophe Owono Nguéma, ont été traduits hier en conseil de discipline par leur formation politique pour non respect des consignes du parti. Ils risquent de graves sanctions, voire l’exclusion.

De notre correspondant

Il est reproché à Oyane Ondo du Woleu et Christophe Owono Nguéma, députés de la commune d’Oyem, d’avoir adopté des positions contraires à celles de leurs collègues du PDG et de la majorité républicaine pour l’émergence lors des travaux en commission, au cours de l’examen du projet de révision de la Constitution initié par le gouvernement et lequel a été largement approuvé par les parlementaires.

Le groupe parlementaire du PDG considère ce comportement de leurs collègues comme un acte de trahison visant à affaiblir l’exécutif et à saboter la « politique de l’émergence » initiée par le gouvernement. En effet, les députés du parti démocratique gabonais et leurs alliés sont tenus de soutenir tous les projets ou proposition de lois venant du gouvernement. Et ne pas le faire est considéré par les pédégistes comme un crime de lèse-majesté.

Les instances dirigeantes du PDG devront se prononcer dans les tout prochains jours sur le sort de ces deux députés, lesquels avaient au cours du débat sur le projet de révision de la constitution, pris des positions très proches de celles affichées par les députés de l’union nationale (UN, opposition).