Gabon : Ali Bongo porte plainte contre le porte-parole d’Eva Joly

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a décidé de déposer une plainte contre Yannick Jadot, porte-parole de la candidate écologiste à la présidentielle Eva Joly, pour ses propos tenus dans le quotidien Libération, selon un communiqué. Yannick Jadot s’exprimait suite à la polémique provoqué par Eva Joly, qui avait affirmé son souhait de remplacer le défilé militaire du 14 Juillet par un « défilé citoyen ». « Quand on ferme les yeux une seconde et qu’on imagine un défilé militaire dans un autre pays, on pense immédiatement à une dictature », avait-il déclaré. Selon lui, les défilés de 2008 et 2009 se sont faits « devant Bachar al-Assad, ou devant des dictateurs africains comme Ali Bongo. Faire défiler nos armées devant des personnes qui massacrent leurs peuples, ce n’est pas un signal très positif envoyé à la République ». La présidence de la République gabonaise estime, pour sa part, que « cette action en justice constitue une première réponse aux nombreuses diffamations et préjugés mus par une ignorance profonde des réalités africaines, en général, et du Gabon, en particulier, de la part de certains médias et d’hommes politiques français qui, par voie d’amalgame, instrumentalisent, à leur bénéfice, des pays qui étaient traditionnellement dans la sphère d’influence française ».