Fadela Amara affronte une pluie de critiques après sa sortie sur le nettoyage « au Kärcher »

Pour l’ancien ministre délégué à l’Egalité des chances, Azouz Begag, Fadela Amara « est là pour hameçonner les électeurs du FN, comme le président de la République a pu le faire en son temps ». Commentant la mort vendredi dernier d’un adolescent poignardé par son camarade de lycée, la secrétaire d’État à la Ville avait déclaré qu’« Il faut nettoyer au Kärcher cette violence qui tue nos enfants dans les cités ». Une formule utilisée il y a trois ans par Nicolas Sarkozy, qui avait suscité une forte polémique. Les critiques se sont multipliés à gauche contre la sortie de la fondatrice de l’association « Ni putes ni soumises, écrit les Echos.