En Guinée, les militaire ne décolèrent pas

Des patrons de l’armée guinéenne ont été limogés samedi rapelle Izf. Ce qui n’a pas empêché la poursuite des pillages et des coups de feu dans la capitale dimanche. Depuis le début du mouvement huit morts et plusieurs dizaines de blessés ont été comptabilisés.