En France, c’est « quatre points » l’arrestation d’un clandestin

Quatre points pour l’arrestation d’un immigré clandestin, un pour un automobiliste sans permis et vingt pour un vol avec violence : depuis plusieurs mois, le département de Seine Saint-Denis expérimente un système de notation que critique le syndicat majoritaire UNSA police. Pour son inventeur, David Skuli, responsable de la sécurité publique, il permet de « mieux utiliser » les CRS, « notamment pour lutter contre la délinquance de voie publique ».