Elections rejetées

L’interwilaya des aârouch (mouvement citoyen kabyle) a décidé de rejeter les élections présidentielles d’avril 2004 et s’apprête à passer à la phase active de son option de blocage, annonce Le Matin. Le rejet des législatives de mai 2002, en Kabylie, par le mouvement citoyen, avait provoqué une forte tension avec les partis participant.