Egypte: le nouveau Parlement se réunit pour la première fois depuis 2012

Le nouveau Parlement égyptien, très largement acquis à la cause du puissant Président Abdel Fattah al-Sissi, a tenu, ce dimanche 10 janvier 2015, sa session inaugurale, une première depuis la dissolution de 2012.
Lors des Législatives achevées fin 2015, le taux de participation n’avait été que de 28,3%, signe du peu d’enthousiasme suscité par le scrutin qui a accouché, selon les experts, d’une chambre d’enregistrement des futures décisions du chef de l’Etat, en l’absence quasi-totale de candidats de l’opposition. Car M. Sissi, ex-chef de l’armée qui a destitué en juillet 2013 son prédécesseur islamiste Mohamed Morsi, réprime toute forme d’opposition, dirigeant d’une main de fer par décrets présidentiels. Lors de la session inaugurale retransmise à la télévision publique, ce dimanche, les députés ont prêté serment à tour de rôle, certains tenant à la main un drapeau égyptien. Ils doivent encore élire le président de la chambre, ainsi que ses deux adjoints.