Egypte : des manifestations anti-Sissi empêchées

En Egypte, des dizaines de personnes ont manifesté, ce lundi 25 avril 2016, au Caire contre le gouvernement du Président Abdel Fattah al-Sissi. Cette manifestation, organisée par plusieurs mouvements laïcs et de gauche, à l’occasion de la date du 25 avril, qui commémore la restitution du Sinaï par Israël en 1982, a été empêchée par les autorités égyptiennes.

Déjà lundi matin, le directeur d’une ONG, la Commission égyptienne pour les droits et les libertés a été arrêté. C’est dans ce contexte que les mouvements d’opposition ont appelé à descendre dans la rue contre le pouvoir jugé ultra-répressif de l’ex-maréchal Sissi. La suite n’a pas été une surprise puisque lundi, le ministère de l’Intérieur a prévenu que les manifestations seraient réprimées sans hésitation et le soir même de nombreux quartiers du Caire étaient complètement bouclés par l’armée et la police, relève RFI.

Les protestataires ont tenté d’organiser des manifestations sauvages, le lieu étant annoncé au dernier moment. Vers 16 heures, une centaine de manifestants ont scandé des slogans anti-régime sur la place Messaha dans le quartier de Dokki. Il a fallu seulement trois minutes de marche pour que les policiers tirent des grenades lacrymogènes en direction de la foule. Des dizaines de personnes ont été arrêtées. Même les simples badauds et des journalistes égyptiens et étrangers n’ont pas été épargnés dans ces arrestations, indique RFI.

Le site ajoute qu’en revanche, les manifestants pro-Sissi transportés en autobus ont été autorisés à manifester dans le centre-ville.