Dominique Strauss Kahn reste à la tête du FMI

Le Fonds monétaire international (Fmi) a blanchi samedi soir son directeur général, Dominique Strauss-Kahn, des soupçons de harcèlement, favoritisme et abus de pouvoir. « Le conseil d’administration du FMI a conclu que DSK n’avait pas abusé de son pouvoir à l’occasion d’une relation intime avec une employée de l’institution » lit-on sur le Figaro.fr. L’ancien ministre français de l’Économie a été maintenu dans ses fonctions.