Divorce avec Lalla Salma, Accusé d’assassinat, Sommeil en public : Maroc, série noire pour Mohammed VI

le roi du Maroc, Mohammed VI

L’année 2018 n’est pas du tout rose pour le roi du Maroc, Mohammed VI, qui semble enchaîner déboire sur déboire. En cette seule année, le souverain s’est en effet séparé de son épouse, il a ensuite été filmé en train de dormir en public. Et tout récemment, le dirigeant est accusé d’avoir fait assassiner son père. 

Qu’arrive-t-il au roi du Maroc, Mohammed VI, qui devrait sans doute se poser la même question ? Compte tenu de cette sombre page de son histoire rédigée en cette seule année 2018.

Divorce avec Lalla Salma

L’information a fait l’effet d’une bombe. Le roi Mohammed VI et la princesse Lalla Salma, le divorce. Un journal espagnol a été le premier à avoir donné cette information qui sera reprise par la presse dans le monde entier du fait de l’audience qu’a le souverain qui est en effet connu de partout. Malgré les supputations et les commentaires autour de cette question, aucune réaction du côté du roi. Pas même un petit communiqué du Cabinet royal, qui a préféré… royalement esquiver ce débat. Pour tourner la page, le roi a choisi de déserter le pays un moment, histoire de changer d’air et de prendre du bon temps avec ses compatriotes de la diaspora et autres stars planétaires.

Sommeil profond en public

Alors que cette page du divorce tarde à se refermer qu’une autre information concernant le souverain jaillit, cette fois du côté de la France. En pleine cérémonie de commémoration de l’armistice, présent à Paris sur invitation du chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, Mohammed VI a été filmé alors qu’il était dans les bras de Morphée. Le souverain était tellement plongé dans son sommeil qu’il a attiré l’attention du Président des Etats-Unis d’Amérique, Donald Trump, qui a jeté sur Mohammed VI un regard pas joli du tout. Si ce n’était du mépris. Le roi était pourtant assis à côté de l’épouse du dirigeant américain, Malania Trump et de son fils, le prince Moulay El Hassan. Ces images ont fait le tour de la Toile.

Accusation d’assassinat

L’effet de bombe de cette information n’est pas tombée que le roi du Maroc est accusé d’avoir fait assassiner son père, Hassan II. Il s’agit de Gérard Fauré, un ancien gangster, qui s’activait au Maroc, en Espagne, en France et en Hollande, qui, non satisfait d’avoir pointé un doigt accusateur sur le souverain, a promis d’apporter les preuves que le roi du Maroc a fait assassiner son père, dans un livre qu’il publiera plus tard. Cette fois encore, aucune réaction. Ni du roi du Maroc, encore moins du cabinet royal.

Trois évènements, les uns plus rocambolesques que les autres et qui prolongent la série noire que traverse le roi du Maroc, Mohammed VI, pour le compte de cette seule année 2018 qui est loin d’être finie.