Covid-19 : pourquoi les Marocains décèdent plus en Europe qu’au Maroc

Le constat est là : il y a quasiment deux fois plus de Marocains décédés de Coronavirus en Europe que ceux qui ont perdu la vie au royaume. Pourquoi ce grand écart ?

Au total, 387 Marocains sont morts à l’étranger des suites de la maladie à Coronavirus contre 174 décès enregistrés jusqu’à la date du 3 mai 2020 au royaume. L’information a été publiée par Yabiladi, qui cite ses sources au sein du ministère marocain des Affaires étrangères. Différentes raisons ont été avancées pour expliquer ces performances réalisées au royaume quant à la prise en charge des malades de Covid-19.

Parmi ces mesures, il a été cité le fait que le port du masque soit rendu obligatoire dans ce pays d’Afrique du Nord qui en produit en moyenne sept (07) millions d’exemplaires par jour, au point d’être en mesure d’en exporter. Pour cela, le royaume qui, faut-il le rappeler, a très tôt décidé de confiner une partie de sa population, s’est rattaché les services d’une vingtaine d’usines de production de masques, dont certaines ont récemment vu le jour : Coronavirus obligeant.

A lire : Gestion du Covid-19 au Maroc : Mohammed VI enchaîne les exemples

Il faut reconnaître que la grosse différence entre les chiffres enregistrés dans la diaspora et ceux du Maroc est due au traitement des malades. Car, le Maroc, dès les premiers résultats des travaux du Professeur Didier Raoult sur la Chloroquine, a commencé, en même temps que l’Algérie, à traiter ses patients à l’hydroxychloroquine. Ce qui n’a pas été le cas en Europe, plus particulièrement en France où vit une forte communauté de ressortissants marocains.

Si au Maroc, tous les malades de Coronavirus sont traités à l’hydroxychloroquine dès l’apparition des premiers symptômes, ce n’est pas le cas en France où seuls les malades en phase critique bénéficient de ce traitement qui s’avère inefficace en cas de complication. Et la grande réussite du Maroc, c’est le choix du traitement. Comme d’ailleurs tous les pays qui ont enregistré moins de décès du fait du traitement suivant le protocole Raoult basé sur la combinaison hydroxychloroquine-azithromycine.

A lire : Maroc, Algérie, le Maghreb vote pour la Chloroquine, le reste de l’Afrique devrait suivre