Covid-19 : l’Institut Pasteur et Microsoft ont-ils les brevets du vaccin ? (vidéo)

« Le Covid-19 est un virus français, inventé par l’institut Pasteur ». L’Institut Pasteur et Microsoft détiendraient les brevets du vaccin. La nouvelle a fait l’effet d’une bombe. La rumeur circulait depuis un moment et était même parvenue en Afrique où l’inquiétude commençait à gagner du terrain. Elle vient d’être affirmé par des médecins, dont on attend des poursuites, si leur information est fausse.

Tant que ces scientifiques qui ont pris sur eux d’endosser ces graves accusations, notamment le Professeur Jean-Bernard Fourtillan, le Docteur Serge Rader et le Docteur Christian Tal Schaller, ne seront pas poursuivis et emprisonnés pour « diffusions de fausses nouvelles » et « mise en danger de la vie d’autrui », pour avoir accusé l’institut Pasteur et dans la foulée déconseillé le vaccin contre le Coronavirus, il est légitime de croire en leur version des faits.

Bien entendu, Frédéric Chaumont, le présentateur devrait être concerné par les sanctions. S’il a livré des fake news, de l’intox aussi grave, si c’est le cas. Les noms et les visages sont là. Ils sont loin d’être des personnages inventés ou virtuels. Il appartient donc, pour le bien de l’humanité, à la justice de faire son travail. Au cas contraire, ce qu’ils ont dit peut être considéré comme étant la pure vérité, même si la prudence s’impose car le professeur Fourtillan est connu pour ses combats contre les vaccins dans lesquels il dénonce la présence d’aluminium. Il a déjà été mis en cause dans une affaire de patch qui selon lui permettaient de lutter contre la maladie d’Alzheimer.

Dans tous les cas, cette affaire de vaccin contre le Covid-19 fait débat, surtout en Afrique, où on se demande comment, après près de 40 ans de recherche, il n’y a pas encore de vaccin efficace contre le SIDA. Près d’un siècle de recherches n’ayant pas permis de solutionner le paludisme par un vaccin efficace. Voilà déjà qu’on envisage un vaccin pour le Coronavirus, après moins de dix (10) petits mois de recherches, le virus ayant fait son apparition fin 2019.

Dr Christian Tal Schaller
Professeur Jean-Bernard Fourtillan
Dr Serge Rader
Frédéric Chaumont