Covid-19 en France : l’hydroxychloroquine, Raoult et les autres… le scandale (vidéo)

Le Professeur Didier Raoult

En France, la diversion se poursuit s’agissant de la maladie à Coronavirus. Au moment où l’une des rares personnes dans l’Hexagone à avoir donné un début de solution à la crise, le Professeur Didier Raoult en l’occurrence, est attaquée de toutes parts, ceux qui ont menti sur le port du masque et qui ont interdit l’usage de l’hydroxychloroquine, que l’on pourrait considérer comme les vrais criminels ne sont point inquiétés. Aujourd’hui, on évoque la prison pour Raoult et des sanctions financières.

29 875 décès en France où il a gravement manqué de masques, dont le port a été annoncé non indispensable pour le citoyen lambda, et où la prescription de l’hydroxychloroquine a été interdite à plus de 100 000 médecins, contre 192 décès en Grèce, 1 587 morts au Portugal, 228 morts au Maroc. Tous ces pays, exceptés la France, ont eu comme traitement contre le Coronavirus l’hydrpoxychloroquine. Que faut-il alors comprendre de ce qui s’est passé en France ?

« On aurait pu éviter la mort de plusieurs milliers de personnes en France ». Qui ose contester cette affirmation du Professeur Peronne ? En France, le ridicule ne tue plus. Certains médecins, aidés par une certaine presse, continuent d’espérer jeter le discrédit sur le professeur Didier Raoult. En atteste cette vidéo de BFMTV qui revient sur des questions non essentielles, des mensonges sur une personne internée ou libérée, alors que l’urgence est de fouiller pour savoir ce qui s’est réellement passé pour que la sixième puissance mondiale puisse se retrouver avec autant de mort de Covid-19. La France subitement devenue un géant aux pieds d’argile.

En lieu et place de situer les responsabilités dans ce désastre, en France, on tente de noyer le poisson. Même en Algérie où la situation est jugée chaotique, la barre des 1 000 morts de Coronavirus n’est pas atteinte en plus de quatre mois de présence du virus sur le sol de ce pays d’Afrique. Aujourd’hui, pour des raisons qu’eux seuls savent, des médecins français, comme le dénonce le Pr Peronne, ont préféré regarder les Français mourir à la pelle et se limiter à compter les morts, par centaines au quotidien.

Aujourd’hui, on traque les sauveurs, et laisse filer les criminels. Toutes les autorités françaises devraient être poursuivies pour non assistance à personne en danger. Car, elles avaient les moyens d’aider à sauver des vies. A défaut, laisser les mains libres aux médecins de famille afin qu’ils puissent administrer le traitement adapté aux malades. Mais la France a préféré écarter la centaine de milliers de médecins et dit vouloir combattre un ennemi invisible, inconnu et qui tue sans distinction.

Aujourd’hui, comme l’a si bien dit Peronne, les Français ont compris. Même les Africains ont compris ce vilain jeu de certains médecins français, qui, pour la plupart, à travers des actes posés, ont maintenu une situation apocalyptique dans l’Hexagone. La France, qui reste une puissance incontestable, a cependant été fragilisée par des actes posés par des gens véreux, téléguidés par leurs propres intérêts, en lieu avec l’industrie pharmaceutique.

Si aujourd’hui une peine de cinq ans de prison est évoquée contre Didier Raoult assortie d’une amende de 75 000 euros, la perpétuité devrait être requise contre ceux-là qui a ont empêché à des milliers de Français d’avoir accès au traitement adapté contre le Coronavirus.