Covid-19 au Sénégal : comment Didier Raoult a permis de contourner l’Institut Pasteur de Dakar

Le Professeur Didier Raoult

Alors qu’il est accusé d’avoir délivré de faux résultats au sujet de personnels médicaux d’abord diagnostiqués positifs au Coronavirus avant d’être par la suite testés négatifs, l’Institut Pasteur tente de faire diversion. Pire, on apprend qu’il a fallu les bons offices du Pr Didier Raoult, depuis Marseille, pour permettre à un autre centre de détection de Covid-19 de disposer de la souche du Coronavirus, face au refus de l’Institut Pasteur de Collaborer.

L’affaire fait grand bruit au Sénégal où l’institut Pasteur est au cœur d’une vive polémique, pour ne pas dire d’un scandale sans précédent. Pointé du doigt dans une nébuleuse, l’institution, à travers un communiqué, se défend. Il s’agit en réalité de personnels de l’hôpital Fann, d’abord testés positifs avant que de nouveaux tests ne soient effectués pour cette fois aboutir à des résultats négatifs.

Ce lundi, l’Institut Pasteur dément l’information, dans un communiqué qui indique que « depuis le début de l’épidémie, l’IPD (Institut Pasteur de Dakar) contribue à la riposte avec beaucoup de rigueur et de transparence sous le contrôle du MSAS (ministère de la Sante et de l’Action sociale). Dans ce cadre, tout résultat de test transmis par l’IPD à l’autorité ministérielle, suit un processus strict et clairement défini ». La Direction de l’IPD indique qu’il n’y a jamais eu de transmission au MSAS de résultats doubles ou contradictoires pour les médecins concernés.

Le ministère reconnaît et comprend, l’Institut Pasteur fait diversion

Le communiqué précise : « l’IPD a adressé au point focal de la prise en charge du service des maladies infectieuses de Fann, un message électronique avec en pièce jointe une liste de 16 personnes pour lesquelles un deuxième prélèvement a été demandé, car les informations contenues dans les fiches d’enquête des premiers prélèvements reçus par l’IPD n’étaient pas fiables (…). C’est ainsi, une deuxième série de prélèvements avec des fiches correctement renseignées a été transmise à l’IPD et a permis d’effectuer les tests et de donner les résultats négatifs de ces personnes tels qu’annoncés par le MSAS, lors de son point quotidien. Aucun résultat faux ou contradictoire n’a été rendu au MSAS ».

Ce que ne dit pas le ministère, même si les autorités sanitaires du Sénégal ont tenté de protéger l’Institut Pasteur de Dakar. En effet, sur les ondes de la Rfm, le directeur de Cabinet du ministre de la Santé, Dr Aloyse Diouf, a déclaré que « ce sont des choses qui arrivent », insistant que l’erreur faite sur les tests du Covid-19 par l’Institut Pasteur au Sénégal ne remet pas en cause la crédibilité de la fondation, à leur niveau. « En tout à notre niveau cela ne remet pas en cause la crédibilité de l’Institut Pasteur ».

Des agissements peu orthodoxes de l’Institut Pasteur pointés

L’Institut Pasteur, par ailleurs pointé du doigt pour un « refus de partage d’information », notamment sur la souche Covid-19, se défend. Selon l’institution, contrairement à ce qui a été déclaré dans la  presse, l’IPD n’avoir jamais reçu de demande officielle émanant d’une quelconque institution de recherche pour la mise à disposition de la souche Covid-19. Alors qu’il était Invité de l’émission « Objection » de dimanche sur Sud Fm, le Dr Cheikh Sokhna a alerté l’opinion sur des agissements peu orthodoxes de l’Institut Pasteur de Dakar vis-à-vis de l’IRESSEF (Institut de recherche en santé de surveillance épidémiologique et de formation) du Pr Souleymane Mboup.

« Dans le contexte du combat contre la Covid-19, il y a une nette collaboration entre le Pr Raoult et le Pr Mboup de l’IRESSEF qui est une fierté nationale. Ils ont une vision commune sur cette maladie. Nous échangeons des protocoles », avait souligné le Dr Cheikh Sokhna, qui avait par la suite révélé que « M. Mboup a fini par disposer de la souche de la Covid-19 parce que cela n’a pas été facile. L’Institut Pasteur avait refusé de lui céder la souche. Sa souche vient de Marseille ».

Pour l’heure, c’est la grosse polémique au Sénégal où l’ancien directeur de Cabinet du Président Macky Sall, Moustapha Diakhaté  est monté au créneau pour exiger l’expertise de  tous les résultats jusqu’ici délivrés par l’Institut Pasteur de Dakar.

A lire : Coronavirus : Institut Pasteur et OMS, le scandale !