Cour pénale internationale – Afrique

La France s’inquiète que plusieurs pays africains veulent se retirer de la CPI. Après le Burundi et l’Afrique du sud, c’est la Gambie qui a émis l’intention de quitter la Cour. « La lutte contre l’impunité est en effet essentielle pour permettre le respect des droits de l’Homme, une réconciliation et une paix durables. La Cour pénale internationale joue à cet égard un rôle unique en tant que seule juridiction pénale permanente à vocation universelle. Nous appelons instamment les pays ayant fait ces annonces à reconsidérer leur intention et restons disposés à entretenir un dialogue constructif sur le fonctionnement du système de justice pénale internationale. » a déclaré le porte parole du Gouvernement français.