Côte d’Ivoire : tension entre militaires à Bouaké

Des affrontements entre des factions militaires rivales à Bouaké, deuxième plus grande ville de Côte d’Ivoire, ont abouti à des échanges de tirs et à des raids sur une base militaire, a rapporté Reuters ce 10 janvier. Des troupes ont été déployé dans la ville et ses environs pour maintenir la stabilité.

«J’entends des tirs intenses de mitrailleuses», a déclaré Georges Kouame, résident de Bouaké à Reuters. « Il y a aussi des explosions d’armes lourdes. » Au moins une personne a été tuée à la suite d’affrontements.

L’explosion de violence fait suite à des jours de tension à Bouaké entre les participants aux mutineries de l’année dernière et les membres d’une unité militaire d’élite, connue sous le nom de CCDO. Au moins une personne est morte à la suite d’affrontements vendredi.

D’anciens mutins ont déclaré à Reuters qu’ils croyaient que les membres du CCDO avaient été envoyés pour les espionner. « Ils doivent quitter la ville ou nous les forcerons à partir a déclaré le chef des mutins. »