Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo comparait mardi pour crime contre l’humanité

Simone Gbagbo comparaitra dans moins de 48 heures, le mardi 31 mai 2016, au tribunal de Yopougon, dans le cadre des assises. L’ex-Première dame ivoirienne est poursuivie « pour crime de sang et crime contre l’humanité » et encourt la prison à vie, selon le code pénal ivoirien. Ce procès intervient plus d’un an après la première condamnation de Simone Gbagbo, en mars 2015 à 20 ans de prison, pour « attentat contre l’autorité de l’Etat », relève Koaci. Simone Gbagbo et son mari, l’ex-chef d’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, sont poursuivi dans le cadre de la crise post-électorale ayant fait des milliers de morts en Côte d’Ivoire.