Côte d’Ivoire : les ex-rebelles nient trafiquer des diamants

Les Forces nouvelles démentent un rapport d’experts des Nations Unies qui les accusent de s’adonner à « la vente illicite de diamant vers le Ghana, le Mali et la Guinée-Conakry », rapporte Angola Press. Les ex-rebelles nient aussi l’affirmation indiquant qu’ils violent l’embargo sur les armes imposé par le Conseil de sécurité des Nations Unies, une accusation qui vise également le camp présidentiel.