Côte d’Ivoire : l’ONU préoccupée par les viols sur enfants

Les Nations Unies se dsient préoccupées par la « persistance des viols d’enfants » en Côte d’Ivoire. Le représentant du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme dans ce pays d’Afrique de l’Ouest a produit un rapport à cet effet. Ce qui heurte l’ONU est que les auteurs de ces crimes jouissent d’une « impunité » déconcertante. Selon Zeid Ra’ad Al Hussein, Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, « la Côte d’Ivoire a enregistré, ces dernières années, des progrès significatifs en termes de droits de l’Homme, mais la persistance des viols et de l’impunité à l‘égard de leurs auteurs reste l’objet de vives préoccupations et requiert une action urgente ». L’ONU se serait basée sur un échantillon de 1 129 cas de viols commis entre début 2012 et fin 2015 pour en déduire que 66% des victimes seraient des enfants. Selon l’ONU, le système judiciaire ivoirien à tendance à juger les viols comme des délits, et non comme des crimes d’où la réduction considérable des peines encourues par les auteurs. Encore plus grave, les victimes sont souvent confrontées à une forme de règlement à l’amiable.