Côte d’Ivoire : du nouveau sur l’affaire Mahé

Adèle Dito a été secrètement exfiltrée en France, en novembre 2006, pour notamment être interrogée par la juge d’instruction du Tribunal aux armées, Florence Michon, dans le cadre de la mort de Firmin Mahé, selon les informations de Jeune Afrique, rapportées par Le Patriote. La maire adjointe de Bangolo, d’où était originaire la victime, avait plusieurs fois assuré que Firmin Mahé, mort étouffé le 13 mai 2005 après son arrestation par de l’armée française, était un dangereux bandit.