Côte d’Ivoire : demande de libération des dirigeants de la filière café-cacao

Le porte-parole de l’association des producteurs de cacao de Côte d’Ivoire (Anaproci), Christophe Kottin, a réclamé, jeudi, la libération des dirigeants inculpés fin mai sous le chef d’accusation de « détournements de fonds, d’abus de confiance, d’abus de biens sociaux, d’escroquerie, de faux et usage de faux en écriture de commerce ou de banque ». Selon lui, les responsabilités sont aussi à chercher du côté de certains ministres de tutelle de la filière café-cacao, notamment ceux de l’Agriculture et des Finances. Parmi les producteurs arrêtés figurent Lucien Tapé Doh, le président du conseil d’administration de la Bourse du Café Cacao (BCC) et Henri Kassi Amouzou, le président du Fonds de Développement pour la promotion des activités des producteurs de café-cacao (FDPCC).