Côte d’Ivoire : aucune preuve contre les casques bleus marocains accusés d’abus sexuels

Les enquêteurs marocains et onusiens n’ont reçu aucune victime présumée déclarant que des soldats du royaume chérifien basés en Côte d’Ivoire se sont livrés sur elle des abus sexuels, indique L’Economiste. Le journal marocain précise que l’ONG locale « à l’origine des allégations d’abus sexuels » s’est montrée « incapable de présenter la moindre preuve de ses accusations, bloquant même le travail de la commission d’enquête en refusant les tests ADN ».