Côte d’Ivoire : attentat de Bassam, le Procureur évoque des complices ivoiriens

Le Procureur de la République près le Tribunal de première instance a indiqué qu’il n’est pas exclu que les djihadistes aient bénéficié des complices internes pour perpétrer l’attaque terroriste de Grand-Bassam qui a fait 18 morts.

Invité, lundi, sur les antennes de la télévision nationale ivoirienne, le Procureur de la République près le Tribunal de première instance a indiqué qu’il n’est pas exclu que les djihadistes aient bénéficié des complices internes pour perpétrer l’attaque terroriste de Grand-Bassam qui a fait 18 morts.

Il n’est pas exclu que les djihadistes aient bénéficié des complices internes pour mener leur sale besogne. L’existence de pistes réelles qui peuvent aboutir à des complicités. Les gens ne sont pas arrivés in ex-nihilo à Bassam », a indiqué le Procureur Christophe Richard Adou, qui a également lancé un appel à témoins, révèle Koaci. « Nos services restent ouverts pour d’éventuelles dépositions de sachant et autres témoins de l’évènement », a-t-il confié.

Dimanche, des terroristes ont perpétré des attaques simultanées sur la plage aux abords des hôtels Etoile du Sud, Koral Beach et La Paillote. Le bilan dressé par le gouvernement fait état de 18 morts dont 3 éléments des forces de sécurité et 3 assaillants. L’attentat a été revendiqué par le mouvement El Mourabitoune de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar affilié à Al-Qaida au Maghreb islamique.